La doctrine satanique LaVeyen

Il existe de nombreuses branches dans le satanisme, donc celles destinées pour le public et celle, la plus totale, de l’élite pédo-satanique. Et cette élite démoniaque diffuse à la masse un satanisme “vitrine” ou “éducolré”, présenté comme libérateur, le tout emballé sous des appelations diverses. Entre le luciférisme, le satanisme théiste et le satanisme LaVeyen, on s’y perd déjà. Dans cet article, on fait le point sur le satanisme LaVeyen, appelé aussi le satanisme moderne. Et l’on verra que les adeptes de cette doctrine démoniaque ne sont que les idiots utiles du système mondialiste, utilisés pour cacher une réalité très grave et insoutenable.

 

 

 

Le satanisme LaVeyen

Anton Lavey, fondateur du satanisme moderne et de l’Église de Satan.

 

Le satanisme de LaVeyen se définit comme une philosophie de vie inventée par Anton Szandor LaVey en 1969. Cette philosophie se distingue d’un quelconque culte voué à Satan ou à un démon, car il ne s’agit pas d’un culte d’une entité démoniaque ou divine, mais d’une croyance à l’ego et à l’individualisme. D’emblée, nous pouvons faire une petite remarque concernant l’ego. Le satanisme LaVeyen met en avant l’ego. Or, l’ego est un fragment de démon lié au péché originel. Il est ce qui étouffe l’âme, ce qui empêche l’âme de se connecter à Dieu. Et donc, le but du satanisme LaVeyen est de nourrir l’ego, afin que l’adepte soit dominé par son ego, et devienne, à terme un démon. Ainsi, l’âme est étouffée, et l’ego prend le contrôle de l’esprit. La formation d’exorciste-psyché-lux-thérapeute revient en détail sur ces notions et explique comment faire taire l’ego, afin de libérer l’âme, et donc de pouvoir se mettre en route, dans son Plan, avec notre information angélique. Le satanisme LaVeyen bloque volontairement ce processus. L’adepte devient esclave de son ego pour, à terme, disparaître dans l’ego. 

Dans le satanisme LaVeyen, chaque membre est son propre dieu et doit croire en lui. Rappelons qu’Anton LaVey s’est inspiré des idées d’Aleister Crowley (occultiste britannique) pour fonder son église. Rappelons aussi que LaVey était un franc-maçon. Rappelons que les travaux d’Aleister Crowley concernaient les Cela  démons de la Goétie, qui sont les ego, et que le roi Salomon avait, par ses travaux occultes et un savoir donné par la Reine du Midi, emprisonnés à l’aide de sceaux. Et en réalité, Crowley et LaVey se sont inspirés des travaux de la Kabbale, notamment ceux de Haziel, qui lui, a réalisé un véritable “décodage” des écrits bibliques pour les inverser. Ceci explique cela. En réalité, celui qui n’a pas compris la dimension biblique de tout cela, ne peut pas comprendre ce qu’il se trame en ce moment dans notre monde. Comprenne qui pourra. Comprenne qui voudra.

Anton Szandor LaVey est l’auteur de La Bible Satanique, publiée en 1969, où il prône la totale liberté de l’homme. Sachez aussi que la première idée diffusée par les satanisme est celle de dire que l’homme est en prison sur terre, esclave d’un Dieu tyrannique et qu’il doit se libérer du Dieu hébraïque. Anton LaVey veut libérer l’homme du joug de ce Dieu tyrannique qui veut se garder pour lui tous les pouvoirs, et donc, l’homme doit rester libre de suivre ou non les croyances divines ou religieuses. On est d’accord que cela ressemble au libre-arbitre qui est un don de Dieu. Dieu nous laisse libre de faire nos choix, à nous de venir librement à Dieu ou de décider de nous passer de Dieu, avec toutes les conséquences que cela implique. Les satanistes sont très forts lorsqu’il s’agit d’inverser la vérité, de faire passer le bien pour le mal et le mal pour le bien. 

Anton LaVey a fondé l’Église de Satan à San Francisco, trois ans avant la publication de La Bible Satanique.

Dans ce mouvement, dans cette philosophie, il n’est pas question de croire en Satan, mais de croire que Satan est en soi-même, Satan étant considéré comme l’incarnation des instincts charnels de l’Homme et l’affirmation de sa volonté. Et effectivement, si on nourrit l’ego, Satan est en soi et l’on devient esclave de l’orgueil. 

Anton LaVey a passé sa vie à décrypter les comportements humains. Il puise ses inspirations chez Darwin, Jung, Reich et Nietzche. Anton LaVey était un personnage passionné et caractériel. Il ne voulait pas être comme tout le monde, se conformer aux standards de la société.

Certains diront que ce mouvement est une religion, mais le terme religion est inapproprié pour désigner ce courant. Je préfère parler de philosophie.

 

La Bible Satanique d’Anton LaVey

 

La Bible satanique d’Anton LaVey

 

Pour bien comprendre la philosophie d’Anton LaVey, il faut lire son ouvrage, la Bible Satanique qui est un essai sur le satanisme. Ici, on y trouve toutes les idées d’Anton LaVey. Ce dernier y expose les grandes lignes de sa vision du satanisme et donne son application au quotidien. On y trouvera des règles, des rites, des fêtes… qui sont censés rythmer la vie du sataniste. D’ailleurs, Anton LaVey proclame le 30 avril 1966, le début de l’année, la première année de l’ère de Satan. D’ailleurs, notez que pour quelqu’un qui voulait se libérer du joug religieux, il pose quand même quelques règles ! Il impose des fêtes, des rites… Finalement, il fait exactement ce que font toutes les religions, et donc, les adeptes ne sont pas libres, elles doivent suivre les règles imposées et se rendre aux rites régulièrement pour faire partie du groupe. Vous le voyez ou pas le “foutage de gueule” (excusez-moi l’expression) ? Tout est faux, tout est manipulation. 

Ce livre n’est pas un livre religieux qui délivre un dogme, mais plutôt un essai philosophico-théologique. Il fait l’éloge de l’ego (dont le sens est le fragment de Satan héritage du péché originel qui se trouve en chacun de nous) et attaque toutes les autres religions qui, selon l’auteur, brident l’individu et l’appellent au renoncement. C’est ainsi que LaVey décrit son oeuvre, mais encore une fois, il fait exactement ce qu’il dénonce, avec une chose en plus : l’ego qui est nourrit. Finalement, il crée des monstres, des sociopathes, car l’ego va étouffer la compassion et la charité. Il crée des gens qui vont devenir démons. 

La Bible Satanique contient quatre chapitres appelés « livres », nommés selon les quatre princes de l’enfer qui symbolisent les quatre éléments.

  • Satan pour le feu
  • Lucifer pour l’air
  • Léviathan pour l’eau
  • Bélial pour la terre

Le livre contient des règles, des péchés, des représentations, des fêtes et des rituels. Voyons tout cela dans le détail. Pour rendre les choses plus simples, je vais simplement recopier les citations de La Bible Satanique, sans chercher à les reformuler. En d’autres termes, je vais me contenter de donner des extraits.

 

Les 11 règles du satanisme de LaVeyen

Comme toute philosophie qui se veut être une religion, le satanisme de LaVeyen observe 11 grandes règles qui dirigent le comportement des adhérents.

  • Ne donnez pas votre opinion ou vos conseils à moins qu’on ne vous l’ait demandé.
  • Ne confiez pas vos angoisses ou autres troubles à autrui à moins que vous soyez certains d’être écoutés.
  • Si vous allez dans le repaire d’un autre, montrez-lui du respect, sinon n’y allez pas.
  • Si un invité dans votre repaire vous contrarie ou vous embête, traitez-le cruellement et sans pitié.
  • Ne faites pas d’avances sexuelles à moins que vous réalisiez que vous pouvez le faire.
  • Ne prenez pas ce qui ne vous appartient pas, à moins que ce bien soulage son propriétaire et qu’il veuille s’en défaire.
  • Reconnaissez le pouvoir de la magie si vous l’avez employée avec succès pour réaliser vos désirs. Si vous reniez ces pouvoirs après y avoir fait appel avec succès, vous perdrez tout ce que vous aurez obtenu par leur aide.
  • Ne vous plaignez de rien qui ne vous concerne pas personnellement.
  • Ne maltraitez pas les petits enfants.
  • Ne tuez pas d’animaux, sauf pour vous défendre ou vous nourrir.
  • Quand vous sortez, n’ennuyez personne. Si quelqu’un vous ennuie, dites-lui d’arrêter. S’il continue à vous ennuyer, détruisez-le. (Cette dernière phrase est à prendre au second degré. Ici, il ne s’agit pas d’accomplir un meurtre, mais de se débarrasser de l’esprit de cette personne par le biais d’un rituel).

On remarque que ces règles nourrissent effectivement l’ego, et plonge les adeptes dans l’occultisme et la magie. C’est l’esprit de Pythôn, le levain des Sadducéens. 

 

Les 9 péchés du satanisme LaVeyen

 

Le Sceau de Baphomet, l’emblème de La Bible Satanique

 

Le satanisme selon Anton LaVey est basé sur le concept « je suis mon propre dieu ». C’est exactement ce que Lucifer fait croire aux hommes, qu’ils peuvent devenir des dieux et donc se passer de Dieu. Les adeptes de ce mouvement peuvent donc enfreindre les 7 péchés capitaux (orgueil, luxure, gourmandise, envie, colère, paresse, avarice) et aussi le 8e péché capital qui est la vaine gloire. Soulignons que cela crée une  possession par ces 7 esprits, donc une possession totale. Soulignons aussi le sceau de Baphomet utilisé pour emblème. Comme je le dis souvent, il suffit de suivre les symboles pour comprendre d’où provient une doctrine ou une philosophie. Et pour comprendre qui est Baphomet, ce qu’il représente, je vous laisse lire le “Dictionnaire de démonologie occidentale” ou le “Manuel de l’exorciste et du psyché-lux-thérapeute – Livret 1 – Connaître Dieu et son Adversaire”

Par contre, pour eux, il existe 9 autres “péchés capitaux” qu’il ne faut pas enfreindre :

  • La stupidité. Être stupide est un péché capital chez un sataniste LaVeyen. L’adhérent au mouvement ne doit pas croire à tout ce qu’on lui dit et surtout à tout ce que montrent ou disent les médias. Au contraire, il faut se faire sa propre opinion et savoir développer un jugement sain et personnel.
  • La prétention. La prétention est un défaut très méprisé des satanistes modernes. Il ne faut jamais avancer quelque chose pour se faire mousser, pour épater la galerie. Et lorsque l’on dit quelque chose, il faut être sûr de ce que l’on avance. En d’autres termes, il ne faut pas parler dans le vide.
  • Le nombrilisme. C’est donner son avis, ses réactions, ses réponses. Le sataniste moderne ne doit pas projeter ses réactions, sa sensibilité. C’est même une erreur que d’attendre des autres du respect, de la courtoisie… Au contraire, il faut faire pour les autres ce qu’ils font pour nous.
  • Se couvrir de ridicule. C’est inacceptable, sauf pour son propre plaisir et si l’on veut s’amuser.
  • Le conformisme. C’est un péché qui n’apporte rien de bon. Il ne faut pas se conformer aux autres au risque de se perdre, sauf si cela vous rapporte personnellement, si vous y trouvez votre compte. Le sataniste moderne ne doit pas être un mouton et personne ne doit lui dicter sa conduite ni ses pensées.
  • Le manque de perspective. Le sataniste doit considérer le passé pour bâtir son avenir, sans jamais perdre de vue qui il est, ni ses désirs.
  • Revenir au passé. Revenir au passé est une erreur et une faute. Le sataniste LaVeyen doit accepter ce qui est nouveau sans se poser de questions. Cependant, il doit rester conscient que ce qui est nouveau, donc différent, est tout simplement un ancien objet, une ancienne pensée présentée sous un autre emballage. Encore une fois, il ne doit pas être un mouton qui suit un nouveau mentor.
  • La satisfaction béate. C’est aussi un péché. La règle du sataniste moderne est que si tout fonctionne, c’est bien. Par contre, si ça ne fonctionne pas, il ne faut pas avoir peur d’avouer que l’on s’est trompé.
  • Le manque d’esthétisme. Le satanisme LaVeyen doit veiller à son apparence physique. Le souci de l’apparence, la belle présentation est un outil essentiel et indispensable du sataniste moderne pour impressionner.

 

Les 9 représentations du satanisme LaVeyen

Les satanistes LaVeyen vénèrent une image de Satan, contrairement aux autres religions idolâtres qui vénèrent un dieu. Cette particularité se voit à travers 9 représentations idéologiques du Malin extraites de La Bible Satanique.

  • Satan représente la complaisance, au lieu de l’abstinence.
  • Satan représente l’existence matérielle, au lieu de promesses spirituelles irréalistes.
  • Satan représente la sagesse sans détour, au lieu de l’hypocrisie dans laquelle les hommes se complaisent.
  • Satan représente la bonté pour ceux qui le servent, au lieu de l’amour gaspillé pour les ingrats.
  • Satan représente la vengeance, au lieu de tendre l’autre joue.
  • Satan représente la responsabilité pour le responsable, au lieu du défilement.
  • Satan représente l’homme comme un autre animal, quelquefois meilleur, souvent pire que ceux qui marchent à quatre pattes, qui grâce à ses croyances spirituelles et à son développement intellectuel, est devenu le plus vicieux de tous les animaux.
  • Satan représente tout ce qui peut être appelé péchés et qui peut mener à une gratification mentale, physique et émotionnelle.
  • Satan a été le meilleur ami que les Églises aient connu, et le sera à jamais, car les Églises se servent de Satan pour pouvoir garder leurs disciples.

Comme ces doctrines sataniques mêlent mensonges et vérités (c’est le principe de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, du péché originel), remarquez le dernier point. Et réfléchissez… Comprenne qui voudra. Comprenne qui pourra. 

 

Les rituels

Le satanisme LaVeyen possède des rituels, le plus souvent exécutés dans des endroits calmes. Il n’y a pas de sacrifice humain ou animal. Les rituels sont inspirés de la Goétie. Anton LaVey précise que ces rituels sont très importants et qu’ils ont chacun un but précis. Le sataniste doit être conscient de cela. Ces rituels sont classés en trois parties :

  • Le rituel sexuel : il a pour but d’accomplir les désirs des personnes le pratiquant.
  • Le rituel de compassion : a pour but de venir spirituellement en aide à soi-même ou à une personne pour accomplir ses désirs.
  • Le rituel de destruction : a pour but de libérer la personne de sa haine et de sa colère, quand cette haine et cette colère est dirigée vers un individu. Ce rituel peut détruire la victime dans son esprit. Il ne s’agit en aucun cas de détruire physiquement le fauteur de troubles.

 

Les fêtes

Le satanisme LaVeyen a ces propres fêtes qui ont pour but de réunir les adhérents du mouvement, afin de s’affirmer. Voici les fêtes les plus importantes :

  • L’anniversaire du satanisme. C’est la fête la plus importante.
  • Walpurgisnacht : c’est une des deux fêtes principales célébrées jadis par les Druides, puis consacrées à Walburgan, une sorcière qui mourut en 777, dans la nuit du 30 avril. Cette nuit devint celle du plus grand sabbat annuel.
  • All Hallows’Eve : jour fêté tous les 31 octobre. Au Moyen-Âge, cette journée était celle des esprits malins, sorciers et sorcières. C’était le jour où les démons étaient les plus actifs. Aujourd’hui, cette fête est appelée Halloween et s’est tellement démocratisée et imposée partout, que même les croyants y participent allègrement ! 
  • Solstices de juin et de décembre : le premier jour d’été et le premier jour d’hiver. Ces deux journées sont jours de fête pour les satanistes LaVeyen.
  • Équinoxes de mars et de septembre : le premier jour de printemps et d’automne. Ces journées sont aussi des jours de fête pour les satanistes modernes.

 

Le Satanisme LaVeyen aujourd’hui

On trouve beaucoup d’adeptes à ce genre de satanisme, car ici, il n’est pas question de pratiquer des sacrifices, mais de mettre en avant son ego et de croire que l’on peut penser par soi-même, et donc de croire à une liberté qui est bien sûr une fausse liberté. Après, ne nous leurrons pas, nombreux sont attirés par la liberté sexuelle et les orgies rituelles. 

En France, une étude menée par la Mission Interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) en 2008 montre que le satanisme LaVeyen regroupe 25 000 personnes, dont 80 % sont âgés de moins de 21 ans. L’institut dénombrait une centaine de sectes satanistes en France, dont certaines appartiennent au satanisme LaVeyen, d’autres se revendiquent théistes, d’autres lucifériennes…

Depuis 2009, il existe une revue culturelle sataniste indépendante, « Diableries ». Cette revue est uniquement distribuée sur le net, mais prouve l’engouement pour les sectes satanismes.

En réalité, Anton LaVey a “inventé” ce satanisme simplement pour cacher une réalité terrible : ce satanisme sert à cacher les élites sataniques, les pédosatanistes qui dirigent la planète. Je m’explique. En “inventant” ce courant philosophique, beaucoup ont pensé qu’il était inoffensif, que cela était du folklore. Du coup, le satanisme est devenu risible et sans danger aux yeux de la population. Ce sont simplement des gens qui se griment le visage, qui s’habillent en noir, qui font des fêtes, un peu anarchiques mais pas bien méchants au fond. C’est ce que l’on faire croire à la population. Et c’est pourquoi que dès l’on parle de satanisme, celle de nos élites lucifériennes, tout le monde rigole. En fait, les satanistes LaVeyen sont les idiots utiles du système, du Nouvel Ordre Mondial. Ils sont dirigés par les élites sataniques, et ne servent qu’à cacher les élites sataniques. Cependant, le mouvement reste dangereux, car il engendre de véritables sociopathes et attirent de plus en plus de jeunes en mal de sensations forte qui courent à la perdition. Chers amis, comprenez que le combat est spirituel, que ce monde est mensonger, que l’on nous oblige à y adhérer et à vivre dans une matrice inversée de l’ordre naturel. Il est temps de combattre tous ces mensonges, et le premier pas est de cesser de le cautionner, de cesser d’y adhérer. Le véritable satanisme s’y cache derrière, et l’on sait de quoi il est fait, même si certains ont du mal à y croire, cela existe. Tant que l’on ne comprendra pas cela, rien ne changera. Seule la Vérité vous rendra libres. Que le Seigneur vous garde et vous protège. 

 

Marie d’Ange

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

error: Halte au copié collé
%d blogueurs aiment cette page :