Ce qui rend mort l’être humain

On nous a toujours fait croire que Satan provoquait la mort de l’homme, qu’il tuait les âmes par la possession démoniaque. Or, c’est faux ! Ce qui tue l’être humain, c’est son rejet de Dieu. Alors l’homme, dominé par ses sens, devient pire qu’une bête et perd son humanité.  Celui qui est dominé par les désirs de la chair devient « mort » au sens biblique (spirituel) du terme. Donc, l’être humain dominé par les désirs de la chair (la matière) est rendu mort par l’ego. 

 

 

Le monde, et notamment l’industrie cinématographique, nous a fait croire que le diable nous attaque par la possession démoniaque. Ces films d’horreur font succès et attirent des gens dans les salles obscures en mal de sensation forte, des gens qui aiment se faire peur. Comment peut-on aimer se faire du mal ? Encore un mensonge du monde…

Cela fait maintenant de nombreuses années que l’on nous fait croire que le démon cherche à nous posséder, à prendre le contrôle de notre corps. La possession démoniaque existe. L’emprise démoniaque existe, mais ce que l’on nous montre dans les films d’horreur à grand renfort de scènes angoissantes, qui marquent l’esprit, n’est pas la vérité. Bibliquement, la possession démoniaque est décrite et Jésus-Christ a opéré des exorcismes. Cela est un fait, une vérité. Et l’on pense à tort que l’attaque démoniaque vise la possession, et que Satan a le pouvoir de nous tuer, du moins, de tuer notre âme ou notre esprit. Cela est un mensonge.

 

En 1 Corinthiens 10:1-6, nous lisons : « Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert. Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. »

Qu’est-ce qui a fait périr les Israélites dans le désert ? Leurs mauvais désirs.

Paul nous dit clairement qu’après la sortie du pays d’Égypte, les Israélites ne sont pas morts, car possédés par l’ennemi, ce n’est pas Satan qui les a tués. Mais les Israélites sont morts à cause des désirs de la chair ! À cause de leurs mauvais désirs ! Donc, à cause de leurs mauvais choix. Ils ont fait le choix du péché, et à cause de ce choix malheureux, ils sont morts. Bibliquement est mort celui qui est coupé de son Créateur, donc qui n’est plus relié à la Vie. Beaucoup sur Terre sont morts, spirituellement morts, ils ne sont plus reliés à Dieu, et pourtant, pour le monde, ils sont vivants, le corps bouge.

En 1 Corinthiens 10:7-11, nous lisons : « Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’eux, selon qu’il est écrit : Le peuple s’assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d’eux s’y livrèrent, de sorte qu’il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par les serpents. Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par l’exterminateur. Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. »

Quels ont été les mauvais désirs des Israélites dans le désert : l’idolâtrie, l’impudicité, tenter le Seigneur, Le mettre au défi, murmurer contre Lui (et donc être gonflé d’orgueil et croire pouvoir se passer de Dieu). En réalité, ils périrent parce qu’ils s’étaient détournés de Dieu et avaient préféré le péché et les désirs de la chair.

 

Habituellement, on vous faire croire que Satan est notre ennemi. Et c’est ainsi qu’on le décrit dans les films d’horreur. On nous fait croire que Satan attaque l’homme pour prendre possession de son corps, et que la victime est innocente. Donc, Satan choisirait ses victimes au hasard, sur un coup de tête. Tout ceci n’est que mensonge ! Je le répète, la possession démoniaque existe, mais en général, Satan s’empare des coquilles vides, c’est-à-dire des pré-adamiques, car ils sont sans esprit. Et ces pré-adamiques deviennent alors des démons. Mais, si vous avez un esprit, Satan fera tout pour vous détourner du Plan de Dieu. Il ne peut prendre possession de l’esprit, donc, il va tenter par la chair. C’est sa seule porte d’entrée.

En réalité, Satan est l’ennemi de Dieu. Et notre ennemi est la chair. Satan ne peut directement affronter Dieu, il ne peut faire échouer directement le Plan de Dieu. Donc, il va s’attaquer à la créature de Dieu, l’homme. Le Plan de Dieu consiste à créer l’homme à la ressemblance de Dieu. Donc, Satan veut faire échouer ce plan en éloignant l’homme de Dieu, en le rendant comme une bête, prisonnier de la matière, donc de sa chair, de son corps. Le seul moyen de nous atteindre, c’est la tentation, et c’est par la tentation qu’il va exciter les désirs de la chair, nous détourner du spirituel. La chair est la porte d’entrée, et donc, notre ennemie est la chair.

Si l’on revient au texte de Paul, les Israélites, dans le désert, périrent non pas parce que Satan les avait tués. Ils sont morts à cause des désirs de leur chair.

On nous fait croire que l’homme n’est pas responsable de son état. C’est un mensonge. L’homme créé à l’image de Dieu a reçu l’esprit. Il est corps — âme — esprit, et a donc tout en lui pour marcher avec l’esprit de Dieu. S’il se laisse dominer par la chair, c’est-à-dire par le corps, c’est son choix.

 

Quels sont les désirs de la chair ? On en dénombre trois desquels découlent tous les péchés, dont l’idolâtrie, l’impudicité, l’orgueil.

L’oisiveté : le fait de ne pas vouloir travailler à connaître Dieu, de préférer les solutions « magiques » pour se libérer d’un mal, de ne pas prier, de ne pas chercher Dieu. L’oisiveté éteint l’intelligence et zombifie l’esprit. Tout dans notre monde actuel nous pousse à l’oisiveté avec la perte de temps sur les réseaux sociaux, le divertissement et l’intelligence artificielle, par exemple, qui simplifie le quotidien, nous apporte des solutions faciles, de sorte que l’on n’ait plus besoin de réfléchir. Tout ceci provoque une extinction de la réflexion, et ainsi, on ne se saura plus raisonner et l’on va réagir avec l’affect et non plus la raison. Et c’est ainsi que l’on devient de bons « moutons » du système, que l’on est réceptif aux publicités, que l’on va se ruer dans les magasins pour obtenir le dernier iPhone par exemple, que l’on va croire ce que les médias racontent en boucle dans les journaux, sans prendre le temps de la réflexion, sans chercher la vérité. Et c’est ainsi aussi que l’on va croire que l’on a un avis, que l’on connaît un sujet, alors que l’on ne sait rien.

La nourriture : est un besoin vital. Or, si l’on a besoin de manger, on n’a pas besoin de se goinfrer. Et de la nourriture découle de nombreux excès et ces excès sont liés à la luxure et l’addiction. Il y a aussi les maladies liées à la nourriture, comme la boulimie et l’anorexie.

La sexualité : ce sont toutes les perversions sexuelles, le sexe sans l’amour, toutes les déviances sexuelles. L’homme devient alors pire qu’une bête. Aujourd’hui, nous vivons dans un monde qui a banalisé et justifie l’adultère, un monde où l’échangisme est présenté comme quelque chose de moderne, et où la pornographie est présentée comme une pratique anodine, voire thérapeutique. Quel drame ! Aujourd’hui, dans notre monde actuel, on a placé le sexe au centre de la relation, tout tourne autour du sexe.

Et l’argent ? Est aussi un grand mal du monde. Mais l’argent sert à l’oisiveté, car grâce à l’argent, on peut ne pas travailler, et donc demander aux autres de faire des efforts à notre place. L’argent sert aussi à jouir de toute sorte de saveurs, il permet de « bien manger », de manger des mets d’exception, pendant que les gueux mangent des produits industrialisés, sans saveur, qui ne nourrissent pas et qui sont dangereux pour la santé. Et bien sûr, l’argent permet de « s’offrir » la luxure, permet de s’offrir du sexe. Et en général, addictions et sexe sont liés. Dans ce monde de mensonges, l’argent est lié à la gloire et l’argent permet de donner l’illusion que l’on a réussi sa vie.

En 1 Timothée 6:10, nous lisons : « Car c’est la racine de tous les maux que la convoitise des richesses, de laquelle quelques-uns étant possédés, ils se sont détournés de la foi, et se sont enserrés eux-mêmes dans plusieurs douleurs ».

⇒ La racine de tous les maux est la convoitise des richesses. C’est le levain des pharisiens. Le premier 6 dégradé (cf. l’article « Le nombre de la Bête).

En Romains 3:23, nous lisons : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; »

Tout le monde connaît des désirs de chair, nous sommes tous des pécheurs.

En Genèse 8:21, nous lisons : «  L’Éternel sentit une odeur agréable, et l’Éternel dit en son cœur : Je ne maudirai plus la terre, à cause de l’homme, parce que les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse ; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l’ai fait. »

« Les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse » : nous naissons tous avec le mal en nous, c’est l’ego. L’ego attise les désirs de la chair. L’ego tourne notre regard vers les désirs de la chair, et nous emprisonne dans la matière, qui est notre corps. Ainsi, l’âme n’arrive plus à communiquer avec l’esprit, et l’homme ne devient plus que chair. Il est alors marqué par le nombre de la bête.

 

Sachez-le, l’emprise démoniaque existe, mais elle résulte toujours d’un choix, d’une porte ouverte. On ne devient pas possédé comme cela, du jour au lendemain. La possession est le résultat de nos mauvais choix. Celui qui est possédé est en réalité gouverné par son ego et d’autres esprits qui ont pu entrer par des portes ouvertes. Ce que vous voyez au cinéma n’est pas réel. Et l’on retrouve sa liberté seulement si l’on fait le choix de « dompter » sa chair, c’est-à-dire si l’on fait le choix de revenir à Dieu et de travailler à fermer toutes les portes ouvertes, si l’on fait le choix de la Vérité. Il n’existe pas de solutions magiques, la seule solution est un travail sur soi et le choix d’entrer dans le combat spirituel pour embrasser la foi afin de faire taire les désirs de chair. Que le Seigneur vous bénisse.

 

 

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

error: Halte au copié collé

En savoir plus sur Vérité et Délivrance

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading