La stratégie de Satan

Satan est appelé le Père du mensonge, car tout est mensonge chez lui. En réalité, Satan dissout la vérité, rendant ainsi la vérité amoindrie et donc la corrompant avec du mensonge.

Dès le début, il a été Père du mensonge, comme on peut le lire en Jean 8:44 : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur, et le père du mensonge. »

Dès le début de quoi ? Dès le commencement de quoi ? De la chute d’Adam et Ève. Satan a utilisé sa stratégie lorsqu’il a approché Ève dans le jardin d’Eden, il utilise toujours la même stratégie. Quelle est-elle ?

En Genèse 3:4-5, nous lisons : « Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »

« Vous ne mourrez pas » _ ici Satan a repris exactement les paroles de Dieu, l’ordre de Dieu donné à Adam et Ève concernant l’arbre de la connaissance du bien et du mal, mais la traduction ne nous permet pas de le comprendre. Littéralement, dans le texte original, Satan dit à Ève : « vous mourrez des deux morts », et c’est exactement ce que Dieu avait dit Adam en Genèse 2:17 : « mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas, car au jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. »

« Tu mourras certainement », littéralement, dans le texte original, c’est « tu mourras des deux morts ». C’est-à-dire que le corps d’Adam deviendra mortel, c’est la première mort. Et son esprit s’éteindra. C’est la deuxième mort.

Satan reprend exactement les mêmes mots, donc la vérité. Et il y ajoute le « mais », le fameux oui, mais. La vérité qui se dissout dans le relatif du mais… _ « mais Dieu sait que… »

Le “mais” dans le texte en hébreu c’est  יﬢע – ido. Les deux premières lettres – יﬢ – représentent ce qui divise et produit le relatif, et le ע représente la main, l’action de l’homme.

La stratégie de Satan est de tout rendre relatif par le oui, mais… de dissoudre le oui, de l’amoindrir, afin qu’il devienne un « demi-oui ». Et donc, on obtient une « demi-vérité » et une demi-vérité est un mensonge. Tout devient alors relatif, chacun pouvant construire sa vérité. C’est le principe du satanisme. C’est la ruse de Satan, le relativisme, avec l’ajout du « mais » qui va mélanger la vérité au mensonge, qui va amoindrir la vérité. Et comprenez bien que Satan ne fait que suggérer le “mais”, c’est l’homme qui agit.

Je te pardonne, mais… ; oui, c’est juste, mais… Dieu a dit, mais…

On y retrouve aussi l’idée de l’ajout de paroles à la Parole de Dieu, afin de diluer la Parole de Dieu pour la rendre conforme à ce que nous pensons.

Méditons cette parole en Matthieu 5:37 : « Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin. »

 

Marie d’Ange

 

Pour écouter la vidéo de cet article

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

error: Halte au copié collé