Le péché de chair

Souvent, on pense à tort que les péchés charnels sont des péchés sexuels qui font tomber dans la luxure et nous rapprochons les péchés charnels à l’évènement de Sodome et Gomorrhe. Or, les péchés charnels ou de chairs englobent, bien sûr, la luxure, mais pas seulement. Définissons ce que sont les péchés charnels par la Parole de Dieu.

 

 

En 1 Corinthiens 10:1-6, nous lisons : « Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert. Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. »

Qu’est-ce qui a fait périr les Hébreux dans le désert ? Leurs mauvais désirs.

Quels ont été leurs mauvais désirs dans le désert : l’idolâtrie, l’impudicité, tenter le Seigneur, Le mettre au défi, murmurer contre Lui (et donc être gonflé d’orgueil et croire pouvoir se passer de Dieu). En réalité, ils périrent parce qu’ils se sont détournés de Dieu et ont préféré le péché et les désirs de la chair.

Paul nous dit clairement qu’après la sortie du pays d’Égypte, ceux qui ont suivi Moïse ne sont pas morts, car possédés par l’Ennemi, ce n’est pas Satan qui les a tués. Mais ils sont morts à cause des désirs de la chair ! À cause de leurs mauvais désirs ! Donc, à cause de leurs mauvais choix. Ils ont fait le choix du péché, et à cause de ce choix malheureux, ils sont morts. Bibliquement est mort celui qui est coupé de son Créateur, donc qui n’est plus relié à la Vie. Beaucoup sur Terre sont spirituellement morts, ils ne sont plus reliés à Dieu, et pourtant, pour le monde, ils sont vivants, le corps bouge.

Le péché charnel est le mauvais désir qui naît de l’ego. Le péché charnel est le fait d’écouter son ego qui nous pousse à rester dans la chair et nous fait oublier que nous sommes esprits. Le péché charnel est associé à l’idolâtrie, puisqu’il nous fait tourner nos désirs sur un bien matériel ou une doctrine humaine plutôt que Dieu.

 

Donnons quelques exemples :

En Luc 16:9, nous lisons : « Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »

Mammôn est l’esprit du bien matériel, celui qui nous fait préférer l’avoir (les biens matériels, le paraître, l’argent…) à l’être, donc à l’esprit, à qui nous sommes en vérité. Soit on sert Dieu, soit on sert Mammôn. Soit on suit ses mauvais désirs qui nous font préférer Mammôn, soit on suit Dieu. Qui choisissons-nous pour être notre maître ?

 

En Galates 1:10 nous lisons : « Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. »

Le fait de vouloir plaire au monde est un désir de chair. Rechercher son confort ici-bas au lieu de rechercher Dieu est un désir de chair. Vouloir être conforme aux règles et autres doctrines humaines est un désir de chair.

 

En Jacques 4:4 nous lisons : « Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. »

On l’aura compris : les désirs de la chair correspondent au fait de préférer toutes les choses du monde, les fausses doctrines, les fausses croyances, les doctrines humaines, aux choses de Dieu, et donc c’est le refus du Plan de Dieu, car on lui préfère le Plan de Satan qui se met en place en nous à cause de l’ego.

 

Marie d’Ange

 

Pour visionner la vidéo de cet article

Pour aller plus loin

 

 

Laisser un commentaire

error: Halte au copié collé